Quelles différences entre les switch de niveau 2 et switch de niveau 3 ?

Les switchs de niveau 2 et de niveau 3 sont deux types différents d’appareils utilisés dans les réseaux informatiques pour connecter des périphériques. Les switchs de niveau 2 sont également appelées switchs d’accès, tandis que les switchs de niveau 3 sont appelées switchs de distribution ou de cœur. Leurs différences sont assez diverses. En voici quelques-unes qui vous permettront d’avoir une ample connaissance de ces dispositifs !

Les fonctionnalités de routage

Les switchs de niveau 2 fonctionnent uniquement au niveau de la couche 2, qui est la liaison de données du modèle OSI. Autrement dit, ils utilisent les adresses MAC pour transmettre les données entre les périphériques. Les switchs de niveau 3 en revanche, fonctionnent au niveau de la couche en 3 réseaux et peuvent effectuer des fonctions de routage IP. Cela permet de connecter plusieurs réseaux. Ainsi, plusieurs fonctionnalités de rouages sont observées avec les switchs de niveau 3.

Le routage hiérarchique

C’est une technique de routage qui permet de diviser le réseau en plusieurs couches, en utilisant des switchs de niveau 3 pour les relier. Cela permet de réduire la charge de routage sur les switchs de niveau 3 centraux, tout en améliorant la performance et la fiabilité du réseau.

Le routage dynamique

Le routage dynamique est un type de routage où les adresses de destination sont calculées automatiquement par le switch en utilisant des protocoles. Il s’agit de routages tels que RIP, OSPF ou BGP. Ces protocoles permettent aux switchs de niveau 3 d’apprendre automatiquement les routes disponibles et de déterminer le meilleur chemin pour le trafic.

L’adressage

Les switchs de niveau 2 utilisent des adresses MAC pour transmettre les données entre les périphériques. Les switchs de niveau 3 utilisent des adresses IP pour effectuer des fonctions de routage.

Lire aussi  Qu'est-ce qu'un switch réseau et quel est son rôle ?

La gestion de VLAN

La gestion de VLAN permet de diviser le réseau en différents groupes logiques, chacun avec des besoins et des priorités différentes. Les switchs de niveau 3 peuvent prendre en charge un grand nombre de VLAN. Cela permet d’adapter le réseau aux besoins spécifiques des utilisateurs et des applications.

Les Virtual Local Area Networks séparent le trafic en raison de la fonction ou du groupe d’utilisateurs. Une switch de niveau 3 peut être utilisée pour gérer les VLAN et acheminer le trafic entre eux.

La Sécurité

Les switchs de niveau 3 offrent des fonctionnalités de sécurité avancées. Il s’agit des listes de contrôle d’accès ACL et des protocoles de sécurité. Ces derniers permettent de sécuriser le réseau contre les attaques malveillantes.

La complexité

Les switchs de niveau 2 sont plus simples et moins coûteuses que les switchs de niveau 3. Les switchs de niveau 3 sont plus complexes et offrent des fonctionnalités de routage avancées, telles que la gestion de VLAN et la qualité de service QoS.

La qualité de service (QoS)

Le QoS permet de prioriser le trafic en fonction de son importance ou de la bande passante requise. Par exemple, une switch de niveau 3 peut être configurée pour donner la priorité aux voix et aux données importantes, comme les données sanitaires. Cela optimise les informations pour assurer une qualité de service optimale.

La scalabilité

Les switchs de niveau 3 sont plus adaptés aux réseaux de grande envergure, car ils peuvent gérer de grandes quantités de trafic et connecter plusieurs réseaux. La scalabilité fait référence à la capacité d’une switch à s’adapter à des changements de la taille et de la complexité du réseau. Parmi les caractéristiques de scalabilité, plusieurs facteurs interviennent.

Lire aussi  Quelle est la durée de vie d'une enceinte Bluetooth ?

L’agrégation de liens

La capacité d’agréger plusieurs liens en un seul lien permet d’augmenter la bande passante disponible et de réduire les temps d’attente pour les utilisateurs. Par exemple, une switch de niveau 3 peut regrouper plusieurs liens de 1 Gbit/s en un lien de 10 Gbit/s. Cela permet ainsi une transmission plus rapide de données sur le réseau.

Support de protocoles de routage avancés

Les switchs de niveau 3 peuvent prendre en charge des protocoles de routage avancés, tels que OSPF Open Shortest Path First ou BGP Border Gateway Protocol. Ces protocoles favorisent l’acheminement des données. Dans les environnements les plus complexes, avec des tailles d’informations importantes, les switchs de type 3 prennent automatiquement les chemins disponibles et pertinents. Ainsi, les systèmes ne se fatiguent pas et ne s’usent pas pour effectuer les tâches difficiles. Si vous voulez en savoir plus sur le commutateur réseau, suivez le lien.

En clair, les différences entre ces 2 appareils sont majeures. Vous devez donc sélectionner celui qui vous convient le mieux en fonction de leurs capacités.

Laisser un commentaire